samedi 10 novembre 2007

Quand le monde de Suzanne va mal...





- Elle envoie des sms à toutes les personnes de son répertoire en pleine nuit : "Pourquoi les gens me laissent-ils mourir seule, c'est indigne d'eux et c'est encore plus indigne de moi de le leur dire"


- Elle s'excuse maladroitement du lapin posé au Lièvre : " Rien ne sert de courir la tortue est actuellement au fond de son lit sous anxiolytique."


- Enfin elle discute avec elle-même de son désespoir et de l'intérêt d'être trop grande :

" - Attrape-la!
- Je n'ai jamais su grimper à la corde
- Utilise-la pour te pendre!
- Je n'y verrais pas d'inconvénients si elle n'était pas si longue et si je n'étais pas en train de marcher dessus."

( Qui de la corde ou de Suzanne? C'est sans importance finalement)

7 commentaires:

Clélia a dit…

Oh, c'est un peu triste comme note....Je t'envoie tout plein de bisous réconfortants...Ca ne guérit pas, mais ça réchauffe un peu !

Roxane Von Allmen a dit…

Tu es adorable Clélia mais Suzanne est un personnage imaginaire, il est nourri par ce que je suis bien sûr mais ça reste une création... Celà dit je prends avec plaisir tes bisous et t'en rends autant

Sébastien a dit…

J'aime les cordes par-dessus lesquelles sautent les petites filles dans les cours de récréation.

J'aime les cordes qui permettent d'amarrer les navires aux quais, même déserts.

Celles qui permettent aux marins de toucher terre.

Qui leur permettent d'éviter le naufrage.

La seule corde que j'accepterais de passer à mon cou, c'est le mariage.

Roxane Von Allmen a dit…

Mon cher et tendre,
Je suis ravie d'avoir lancé mon lasso et surtout d'avoir fait mouche! 6 ans déjà que je t'ai pendu haut et court! Tu es résistant, à tout à l'heure...

Fantôme de Lune a dit…

J'ose à peine troubler ce poétique dialogue amoureux!

Si Suzanne passe à l'acte, sa génitrice gardera-t-elle toute la trop longue corde ou en donnera-t-elle des bouts? Il paraît que ça porte chance!

Cette noirceur décalée en mauve est en tout cas très réussie et pudiquement émouvante.

LE GOLB a dit…

Ha ha...moi je ne la trouve pas si triste cette note ! Un peu morbide soit (et encore, c'est très relatif), mais fine et spirituelle ;-)

Magda a dit…

Il ets joli ton nouveau blog! Comme elle est belle, cette rousse... une vraie fée. Joli poème chère Suzette.